•  

    Il y a exactement 25 ans

    en octobre 1990

    Avec Alain, nous étions au Vietnam

    plus exactement à Hô-Chi-Minh-Ville Saïgon

    avec une escapade au

    Cap Saint Jacques

     La musique d'accompagnement que je viens de rajouter

    n'est -hélas- pas Vietnamienne.

     

    D'autres photos du Vietnam /  Cliquer ICI

    et

    SAÏGON  /  Cliquer ICI

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Sorties de la boite "souvenirs" , ces photos scannées pour être intégrées à ce blog sont maintenant des archives. En effet, partout, le monde bouge. Cela est peut-être encore plus vrai pour le Vietnam car les Vietnamiens sont entreprenants et travailleurs.

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    Le trajet Saigon > Le Cap Saint Jacques et le retour fûrent très long.

    Les ponts étaient presque tous en mauvais état. Il fallait passer chacun son tour et lentement.

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    Le Cap Saint Jacques.

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    "Du temps de la présence française au Vietnam, Le Cap -Saint-Jacques était la belle ville balnéaire à la porte de Saigon, comme la Baule par rapport à Paris, toutes proportions gardées.
    Le choix du nom voulait tout simplement rappeler aux Anciens d’Indochine leurs bons souvenirs: c’était un paysage de carte postale où beaucoup de Saïgonnais se donnaient rendez-vous, après une semaine de travail pénible, même dans les bureaux, à cause de la température ambiante, plutôt élevée" 

    Sources Association Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    Pour cette journée, nous avons loué un minibus avec chauffeur et invité nos deux cyclos de Saigon à se joindre à nous (en leur rémunérant la journée comme s'ils avaient travaillés). Inutile de vous décrire leur joie pour ce temps libre qu'ils n'auraient jamais imaginé. Ils travaillaient  7 jours sur 7.

    Toujours curieux, je questionnais nos invités "cyclos" sur leur vie, leurs difficultés et parmi d'autres, je posais cette question un peu stupide :

    -  Que prends-tu pour le petit déjeuner ?

    La réponse est gravée dans ma mémoire à tout jamais.

    -  Si j'ai un peu d'argent, je mange une soupe sur le trottoir. Si je n'en ai pas, j'attends le premier client ou les premiers clients pour manger une soupe.

    Je me sentis très gêné, je vous assure, car même si je m'en doutais un peu, j'avais l'explication de l'expression : "Vivre au jour le jour".

    Cette réponse, plus qu'un long discours sur les niveaux de vie, me fit comprendre combien notre situation - en Occident - est enviable !.

    Ce texte, écrit en 2011, ce qui n'est pourtant pas très vieux, me semble lointain et en 2014 je l'écrirais sans doute mais je dirais que nous avons encore de la chance... Pourvu qu'elle dure encore, ce dont je ne suis pas certain.1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

    1990 Vietnam Le Cap Saint Jacques

     Photos : Octobre 1990.

    Déjà publié en 2011 sur mon ancien blog.

     

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Voici quelques vieilles photos sorties de la boite à souvenirs !... Celles ci réalisées avec un appareil photo très ordinaire dans les années 1990  ont été scannées pour être intégrer à mon premier blog.

    Soyez indulgents pour la qualité.

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

    Nous ne nous déplacions qu'en cyclo-pousse et nous avions sympathisé avec deux cyclos. Nous aurions voulu qu'ils viennent nous chercher à l'hôtel en les gardant toute la journée (pour les faire travailler plus et gagner plus)  et par commodité pour nous. Cela n'était pas possible, nous devions impérativement prendre les cyclos en attente à la sortie de l'hôtel, dans le quartier chinois de Cholon.  Comprenant leurs difficultés, pour eux plus que pour nous, nous avons décidé de nous retrouver au centre ville, pour poursuivre avec eux, la visite de la ville.

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

    Nos deux conducteurs de Cyclos

    Saïgon. Ho Chi Min Vietnam

     Photos Octobre 1990.

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Voici une vidéo que je viens de recevoir. Merci Anika !

    Surprenant n'est-ce pas ?...

    Partager via Gmail

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique