• Vidéo Le Président - Petite leçon d'Europe...

    Petite leçon d'Europe par Jean Gabin, dans le film "Le Président". Un monumental Jean Gabin dans le film "Le président" qui expose à l'assemblée nationale sa vision de l'Europe, des conflit d'intérêts, des connivences, les banques et le pétrole tout y passe .

     

    Le Président est un film français réalisé par Henri Verneuil, sorti en 1961.

    Dialogue : Michel Audiard , avec notamment Jean Gabin , Bernard Blier

    « Paris 13ème arr - Austerlitz / Préparatifs pour l'été en bord de SeineLa première fois. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    JPSIAM
    Dimanche 1er Juin 2014 à 06:44

    Un grand monsieur! Mon film culte avec les trois montres sacres: Jean Gabin - Lino Ventura - Alain Delon     LE CLAN DES SICILIENS et une superbe musique de Ennion Morricone.

    2
    Dimanche 1er Juin 2014 à 13:42

    Bonjour Michel,

    Un extrait qui arrive à point, c'est le moins que l'on puisse dire ! Grandiose ! Et bravo Audiard !!

    3
    Dimanche 1er Juin 2014 à 14:54
    justine

    C'est d'actualité !

    Superbe film avec deux monstres du cinéma français (Gabin, Blier)

    et le meilleur dialoguiste Michel Audiard !!!

    4
    Dimanche 1er Juin 2014 à 21:45

    Que dire ? Rien n'a donc bougé dans la haute en 51 ans ?

    5
    Lundi 2 Juin 2014 à 10:00

    Bonjour et merci de nous rappeler que l'histoire bégaie...

    Pour mieux nous convaincre qu'elle peut (doit !) avancer aussi ?

    Amicalement

    6
    Jean-Marc
    Lundi 2 Juin 2014 à 10:51

    Les immenses talents de Simenon, de Verneuil, d'Audiard conjugués à l'envergure de Jean Gabin et des acteurs qui l'entourent donnent un film exceptionnel. Ce morceau de bravoure qu'est le "discours-suicide" du Président Beaufort révèle avec une grande justesse que les politiques pèsent bien peu face aux puissances d'argent et que cette situation semble être une constan te, hélas! Une des grandes différences avec notre époque est que je ne connais pas aujourd'hui de ministre capable d'un panache tel que celui du personnage de Gabin (mis à part voici quelques années Pierre Bérégovoy), la mode étant plutôt aux aveux larmoyants à l'anglo-saxonne (cf Jérôme Lavrilleux dans l'"affaire" Copé/Bygmalion).

    7
    Lundi 2 Juin 2014 à 20:11

    JPSIAM /  On regarde toujours ces films avec plaisir.

    Garance /  Merci.  Les dialogues de Mr Audiard  donnent une pleine dimension au jeu de Jean Gabin.

    Justine /  Je suis parfaitement d'accord avec toi.

    Loqmanjp /  On pourrait fort bien l'adapté à notre quotidien aujourd'hui !

    Hervé Martin /  Oui, il faudrait que cela avance et change .... Merci.

    Jean-Marc /  Merci pour ce commentaire fort bien "tourné" Jean-Marc. C'est un peu triste de faire un constat assez pitoyable de nos "politiques". Les larmes de Jérôme Lavrilleux sont sans doute sincère, mais il fallait lire entre les mots, il est évident qu'il n'a pas réalisé tout seul ces énormes malversations... A Suivre !  Je n'en suis même pas certain ! 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :