• Plongeoir de l'inconscience

     Le plongeoir de l'inconscience

    Thaïlande. Pays de contraste et de démesure.

     

    Plongeoir de l'inconscience

     Un autre exemple ci-dessous

    Plongeoir de l'inconscience

    Photos  10 juin 2010

    Plongeoir de l'inconscience

    Chaque jour, nous sommes très nombreux à passer devant cet immeuble au moins deux fois par jour. Chaque jour, nous levons la tête et ne manquons pas d'être surpris par certaines  conditions de travail des ouvriers...et ouvrières, car de nombreuses femmes travaillent dans le bâtiment en Thaïlande.

    Les risques sont grands et le danger important. Ces photos vous démontreront l'inconscience des travailleurs qui œuvrent à des hauteurs vertigineuses.

    Le sous-titre "Thaïlande, pays du contraste et de la démesure" provient d'un récent commentaire de JP Siam. Celui ci m'a fait souvenir des ces photos déjà publiées sur mon ancien blog en 2010.

    *********

     Ci-dessous un immeuble terminé identique aux photos précédentes.

     

    VOIR ou REVOIR

    Travail sur un chantier

     déjà publié sur mon ancien blog : 

    http://www.bonnefoy-michel.com/

     

     

    « Utagawa Kuniyoshi. Le démon de l'EstampeExposition Picasso Mania »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 00:28

    sans corde ni rien ? chapeau parce qu'ils n'ont sans doute pas le choix de faire autrement ..........ouch

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 03:19

        Ils ne sont pas encordés

        Il n'y a pas, à ma connaissance de syndicat, ni un code du travail....enfin autrefois.

        Aujourd'hui ? je ne sais pas.

        On commençait cependant, lors de mes derniers voyages,  à apercevoir des protections lors de la construction d'un immeuble....

        Ces photos ont été prises il y a plusieurs années.

         

    2
    JPSIAM
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 03:26

    Les ouvriers hommes et femmes et certaines fois enfants qui travaillent sur ces chantiers ne sont pas des Thailandais. Ce sont des travailleurs immigres du Myanmar,Cambodge,Philippine etc. Clandestins ou non et ils n ont pas le choix pour survivre malheureusement.

    3
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 06:36

    Je ne pense pas que ce soit les ouvriers qui sont inconscients, mais les employeurs qui font peu de cas de la disparition d'un ouvrier, dans ces pays les conditions de travail sont déplorables et les salaires indignes, et c'est pourtant là que nous pays développés allons faire nos emplettes en n'oubliant jamais de négocier les prix à la baisse. Quelque part nous sommes responsables des conditions de vie de ces ouvriers et nous sommes responsable des accidents qui leur arrivent chaque jour.

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 07:58

        Merci pour ton commentaire Claude.

        Lorsque je dis inconscient, c'est surtout devant les risques encourus par ces travailleurs qui n'ont pas vraiment le choix.

        S'il ne veut pas travailler -dans ces conditions- la place sera vite occupée par un autre ou une autre...

         

    4
    mireille du sablon
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 07:54

    ...il semble que les "médias dénonciatrices " de ces situations aient permis quelques améliorations mais si loin des mêmes droits que chez nous!

    Bises du jour de Mireille du Sablon

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:47

        Cela change doucement aussi en Thaïlande...

        Je ne suis pas retourné depuis 3 ans. Lors de mon prochain voyage prévu en ????, je ferai de nouveaux  clichés.

        Bises Michel

    5
    LIBELLULE (43)°
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 08:35

    Moi qui craint le vertige,

    Je ne m'aventurerai pas au balcon.

    Merci Michel

                           GHISLAINE BASTIDEEsarcastic

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:48

        Surtout, ne pas s'appuyer sur la balustrade !

        Bonne journée Ghislaine

    6
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:48

    Une variante de l'esclavage pour ces pauvres ouvriers...

    7
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 11:07

    J'ai proposé que les ouvriers soit équipé de longs élastiques aux chevilles.
    Refus catégorique du patronat: Les ouvriers ne sont pas là pour faire des prouesses sportives...

    8
    Vendredi 11 Décembre 2015 à 16:48

    Bonjour Michel,

    Je suis toujours surprise lorsque je découvre les conditions de travail dans ces pays pauvres. Pour un salaire de misère et ces gens sont d'une gentillesse et ont toujours le sourire. Je les admire et les respecte. Ils n'ont aucune sécurité et chez nous, il y en a trop.

    Bonne fin d'après-midi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :