• Paris Musée Le Louvre - Un dimanche au musée (2)

    Nous continuons notre balade au Musée du Louvre. Nous, c'est à dire : Jean-Pierre et moi.

    Jean-Pierre me guida vers  Babylone, la porte des Dieux. 

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Statuette d'homme agenouillé dit "L'Adorant de Larsa"

    Bronze, Or - Début du IIème millénaire av. J.C

    Mésopotamie, Larsa.

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Stèle du  Code de Hammurabi.  

    Constamment, tu veilles sur toutes choses,
    Tu redresses le faible, tu mets à l'abri le miséreux...
    O Marduk, tu accordes ta faveur à ceux qui sont tombés,
    Le pauvre se tient sous ton ombre et tu ordonnes qu'il vive."
    De toutes les qualités divines qui font la grandeur de Marduk, celle de dieu juste, garant de l'équité parmi les hommes, est la plus haute. Car c'est du divin que procède la justice que le souverain, son représentant, est chargé de faire régner au sein de son peuple.
    C'est ce à quoi s'attacha particulièrement le roi Hammurabi en promulgant un "code" de justice, inscrit sur de hautes stèles de pierre accessibles à tous. Ses 282 articles ne sont pas à proprement parler des lois mais plutôt des sentences à propos de cas exemplaires ayant donné lieu à jurisprudence. Ces sentences concernent tous les secteurs de la vie quotidienne, traitant aussi bien du vol et des coups et blessures que de la construction et de l’entretien des habitations, de la famille et du mariage que du travail agricole, du grand et du petit commerce, ou de l’exercice de diverses professions. Elles délimitent un cadre juridique protecteur, fondé sur des principes d'éthique sociale, dont le roi est le garant. C'est ce modèle du souverain que proclame Hammurabi dès les premières lignes de son code, s'affirmant comme celui qui, au nom des dieux, "fait prévaloir la justice dans le pays, pour éliminer le méchant et le pervers, et pour empêcher le fort d'opprimer le faible".

    Sources : "document Le Louvre"

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Détail de la sculpture  au sommet de la stèle.

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Statue d'Ir-Ningirsu, prince de Lagash fils de Gudéa.   

    Albatre gypseux, vers 2110 av. J.-C.

    En 1924, le musée du Louvre fit l'acquisition du corps d'une statuette (AO 9504) provenant de fouilles clandestines à Tello ; la tête, qui était entrée dans une collection particulière américaine, fut achetée en 1947 par le Metropolitan Museum of Art de New-York.
    Depuis 1974, un accord passé entre les deux musées permet de présenter la sculpture dans son intégralité alternativement à Paris puis à New York, pendant une période de cinq ans.   Sources: document "Le Louvre"

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Gudéa, prince de Lagash.

    Statue assise dédiée au dieu Ningishzida.

    Vers 2120 av. J.-C.

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Stèle de victoire de Naram-Sin, roi d'Akkad.

    Vers 2250 av. J.-C.

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Stèle de victoire fragmentaire d'un roi d'Akkad.

    Vers 2300 av. J.-C.

    -----------------------------------------------------------------

    En peu de temps, nous changeons de siècle...

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Le réveil de Napoléon dit Napoléon s'éveillant à l'immortalité.

    François Rude  (1784 - 1855)

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Jeanne d'Arc écoutant ses voix. 1852

    François Rude.

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Philopoemen

    Pierre-Jean David dit David D'Angers (1788 - 1856)

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Paris. Un dimanche au musée du Louvre. 2

    Spartacus.

    Marbre daté 1830

    Denis Foyatier  (1793 - 1863).

     

     

     

     

    « Paris Musée Le Louvre - Un dimanche au musée (1)Paris Exposition - Jardin des Plantes Mille et Une Orchidées »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    JPSIAM
    Samedi 22 Février 2014 à 09:11

    Je decouvre le code de Hammurabi, les hommes politiques actuels ferait bien de s en inspirer!...Je vois que tu es bien entoure par les Jean-Pierre que tu connais! LOL!....

    2
    Samedi 22 Février 2014 à 11:22

    Bien, tu as eu ton code, à la conduite maintenant.

    3
    Samedi 22 Février 2014 à 11:38

    le bronze est impressionnant !

    4
    Samedi 22 Février 2014 à 20:45

    oui on se doute que c'est Jean-Pierre ;) tu fais toutes tes sorties avec lui ;)

    sympa le Louvre ! mais pas trop de monde ?

    je ne savais pas qu'on pouvait faire de la photo à l'intérieur !

    5
    Dimanche 23 Février 2014 à 08:23

    @_JPSIAM / On ne rigolait pas en ce temps là ...

    @_Loqmanjp / C'est bientôt pour la conduite, je suis stressé

    @_les cafards / On reste rêveur devant ces œuvres d'un temps si lointain...

    @_citronbleu / Pas trop de monde ce jour là. Parfois c'est un peu plus difficile.

     

    6
    Jean-Marc
    Mercredi 26 Février 2014 à 11:56

    Le code d'Hammurabi confirme qu'à travers les âges et dans toutes les religions, la divinité et son représentant parmi les hommes (généralement le roi) avaient pour mission de lutter contre les oppressions, contre l'exploitation des pauvres par les puissants, d'agir dans les relations sociales avec une certaine éthique. Hélas, tout cela reste depuis toujours du domaine du rêve ou de l'espérance (la religion n'est-elle pas l'opium du peuple?) ou tout n'est qu'affaire d'interprétation, selon que vous serez puissant ou misérable!

    Merci cher Michel pour cette belle balade! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :