• L'enfariné de Songkran

    L'enfariné de Songkran

    0.SIDA Logo (2)

    Avril 2012

    A peine arrivé à Camillian, plusieurs malades voulurent me souhaiter la bonne année en "marquant" mon visage avec du talc… (Dans un premier temps).

    Ce matin là, tout était bousculé car chacun s’apprêtait pour cette fête, leur fête de nouvel an thaïlandais, SONGKRAN. Les malades aux regards pétillants (sauf les plus souffrants), revêtus d’habits aux couleurs chatoyantes, les visages maquillés (femmes, enfants et quelques hommes), laissaient éclater une grande joie.

    Peu après, je reçus sur le front, sur les joues et...un peu sur les vêtements, une pâte épaisse (farine mélangée avec de l’eau).

    C’est ainsi que je fus « enfariné » pour Songkran en Thaïlande.

     

    L'enfariné de Songkran

    Je ne fus pas le seul... et pour moi, c'était "soft" !

    L'enfariné de Songkran

     

    L'enfariné de Songkran

     

    L'enfariné de Songkran

    Vint ensuite le moment de la procession des statues de Bouddha accompagnée d’une petite fille assise au milieu de pétales de fleurs, (tous porté sur les épaules des garçons). Celle ci se termina dans le bâtiment situé au dessus d’un petit lac artificiel au centre de la mission.

    L'enfariné de Songkran

    Les statues de Bouddha furent délicatement posées sur une table afin d'effectuer la cérémonie de l’eau à Bouddha. Ceci dura un long moment où chacun était très respectueux. La cérémonie de l'eau continua avec les vœux aux anciens et aux responsables de la mission. Alors que je prenais quelques photos, le Directeur de Camillian (ci-dessous) me fit signe de les rejoindre. (Et oui, je suis un ancien !). !).

    L'enfariné de Songkran

    Je m’exécutais en m’asseyant parmi eux sur l'estrade face à l'assemblée.

    L'enfariné de Songkran

    Tous les enfants et une grande partie des malades valides prirent de l’eau et des pétales de fleurs dans des récipients qu'ils vinrent nous verser sur nos mains. Jeter quelques gouttes d’eau que nous venions de recevoir, sur la tête et le visage de ceux qui nous souhaitaient le bonheur, était de bons augures pour cette nouvelle année. C’était la toute première fois que je reçus autant de vœux en si peu de temps. Un moment extrêmement émouvant à jamais graver dans mon cœur !

    Pour cette journée particulière, le Père Giovanni CONTARIN, fondateur du Centre Camillian, avait effectué le déplacement depuis Bangkok. 

    130 personnes se trouvaient à la mission. Ma tournée habituelle pris une allure folklorique, mais tout le monde obtint satisfaction, et sans doute, quelques petits malins furent servis deux fois.

    Le repas devint une joyeuse cacophonie. Je partageais ces instants en admirant cette gaieté, cette bonne humeur et ces sourires.

    Après une petite averse, l’après-midi laissa place aux jeux comme l’an dernier. Les "Pom-pom girls" et quelques "Pom-pom boys"   (dit-on cela ?) encourageaient avec la voix et les chants, leur équipe. Elles étaient quatre : Verte – Rouge – Jaune et Bleue.

    Les pistolets à eau commençaient à devenir menaçants et un stockage de drôle de poches d’eau me laissait imaginer une partie où pas un d’entre nous n’en sortiraient à sec.  

    Bien avant la fin des festivités et le repas du soir, je partis sur la pointe des pieds, les laissant tous à leurs jeux et ces merveilleux moments de plaisir !  

    Sawadee pi mai.

    (Bonne année en Thaïlandais). 

     


    Fête de l'eau en Thaïlande - no comment par nocommenttv 

     

     

     

    « Charles AznavourExposition Gérard Fromanger »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    JPSIAM
    Lundi 29 Février 2016 à 01:25

    Le Pere Noel de Camillian ! Tu es un Saint Homme Michel!

    2
    Lundi 29 Février 2016 à 07:16

    Quel accueil et beaux sourires dans tout ton article!

    Bises de Mireille du sablon

      • Lundi 29 Février 2016 à 10:54

        Oui, beaucoup de sourires que je ne peux oublier.

        Bises Mireille.

    3
    Lundi 29 Février 2016 à 08:28

    Toi aussi tu vas au salon de l'agriculture cette année ?

      • Lundi 29 Février 2016 à 10:55

        Non, je laisse les politiques en prendre plein la tête (ce qui ne me déplait pas !)..

        Je reste sur mon "enfarinade" thaïlandaise et mes souvenirs.

    4
    Lundi 29 Février 2016 à 09:26

    Ils doivent te manquer tous ces enfants. Ils sont tellement attachants.

    Bisous bon lundi

      • Lundi 29 Février 2016 à 11:01

        OUI parfois j'ai les larmes aux yeux en pensant à tous les "pensionnaires" à Camillian.

        Mes priorités d'aujourd'hui me conduisent en Auvergne. C'est la vie...

        Peut-être plus tard je pourrais retourner en Asie... Je l'espère.

        Merci Anika. Bises

        Michel

    5
    LIBELLULE (43)°
    Lundi 29 Février 2016 à 10:07

    C'est un plaisir de vous lire MR  ENFARINE DE SONGKRAN

    BELLES  PHOTOS  MICHEL

                                       GHISLAINE BASTIDEsarcastic

      • Lundi 29 Février 2016 à 11:05

        Et c'est un plaisir de partager ces moments intenses passés en Thaïlande...

        2012 : C'était mon dernier Songkran à Camillian.

        Excellente journée pour vous Ghislaine.

    6
    Lundi 29 Février 2016 à 11:32

     beaucoup de chaleur humaine visiblement !!

    bien plus qu'à Paris mais on ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable ..

    les malades souffrent de quoi ?

    7
    Jean-Marc
    Lundi 29 Février 2016 à 17:50

    Tu aurais pu aussi intituler cet article "Nostalgie"... n'est-ce pas cher ami ? C'est bon et un peu triste à la fois de revenir parfois sur ce qui fut agréable dans le passé: cela nourrit l'avenir, ou au moins l'espoir !

    8
    Lundi 29 Février 2016 à 20:23

    C'est vrai Jean-Marc, l'article pourrait être intitulé "Nostalgie".

    Quoiqu'il en soit, il faut savoir raison garder en conservant (comme tu le dis si bien) l'espoir d'autres voyages...plus tard !.

    En attendant, je vais retourner en Auvergne prochainement et c'est prioritaire actuellement.

    Bien amicalement,

    Michel.

     

    9
    Mardi 1er Mars 2016 à 18:29

    J'ai vu beaucoup de documentaires sur ce pays. Documentaires concernant le SIDA. J'ai souvent eu les larmes qui coulaient. Et à chaque fois, je pensais aux enfants de notre pays qui pour une grande majorité se plaignent sans cesse. J'ai regardé la vidéo jusqu'au bout mais je n'ai pas compris ce qui se disait excepté que j'ai réussi à traduire un peu le sous-titré.

    Un bel article malgré le dur sujet. Peut-être un peu de nostalgie pour vous en revoyant ces vidéos et photographies ? 

    Bonne soirée à vous.

    Amicalement. (J'ai rattrapé mon retard ; ouf, je suis contente)

    10
    Mercredi 2 Mars 2016 à 02:19

    En publiant ce moment de vie à Camillian, où j'ai passé beaucoup de temps en plusieurs voyages, j'ai revécu tous ces moments et, oui, j'étais envahi d'émotion et... un peu de nostalgie !

    Merci pour votre visite Marie jo.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :